L’histoire du circuit de Croix en Ternois, 

+ de 40 années de sensations fortes 

C’est au début des années 1970 que des passionnés d’Automobile décident la création du circuit automobile à Croix-en-Ternois dans le Pas-de-Calais.

L’inauguration du complexe a lieu en mai 1973 avec une course vedette réunissant les meilleures pilotes français. Dans le même temps est créée une première école de pilotage « Privilège Formula ».

  • De 1973 à 1977, le circuit de Croix en Ternois est le théâtre d’un grand nombre de manifestations de sports mécaniques (auto-moto) et le circuit est le premier en France à adhérer au championnat d’Europe de Formule 3.
  • Dès 1980, la création de l’A.S.A (Association Sportive Automobile) du Circuit de Croix en Ternois, ayant pour but le développement du sport automobile sous la tutelle de la Fédération Française du Sport automobile, permet au circuit d’accueillir des courses officielles automobiles.
  • En 1996, l’écurie GRIFFITH’S assure la mise en place d’une écurie de Formule 3, destinée à former les futurs pilotes de Formule 1. Le circuit met alors à la disposition de tous, son école de pilotage avec les concours de RENAULT et FORD. L’ensemble de ces actions permet alors au circuit de Croix-en-Ternois d’acquérir une notoriété régionale, nationale et même internationale.
  • En juillet 1999, Patrick d’Aubreby devient le nouveau propriétaire des infrastructures du circuit. Connu pour ses qualités de chef d’entreprise (Directeur des Brasseurs de Gayant à Douai) mais aussi en tant que pilote en Formule 3 (participation au championnat de France de F3 B, de 1996 à 1999), il lance un projet de réaménagement de la piste afin de faciliter les dépassements : deux virages seront élargis permettant aux meilleurs pilotes de s’exprimer
  • En 2001, la création de l’A.S.M (Association Sportive Motocycliste) du Circuit de Croix en Ternois, ayant pour but le développement du sport motocycliste sous la tutelle de la Fédération Française Motocycliste, permet au circuit d’accueillir des courses officielles motos.

Depuis 2001, le circuit fut ré-homologué par la FFSA et FFM suite aux travaux de ré-homologation, cela permet d’accueillir les manifestations estampillées prévues dans le cadre des calendriers des fédérations.